Recherche

LE SERRAGE DU MOTEUR

 

 

 

La plupart des personnes pensent qu'un serrage a pour cause la dilatation du piston, celui-ci augmentant son diamètre, et il se coincerait dans le cylindre. C'est une idée fausse.
On constate dans la plupart des cas que la véritable raison du serrage est simplement l'écrasement ou la suppression du film d'huile entre le cylindre et le piston qui provoque donc un frottement métal sur métal. Car  la raison de mettre  de l'huile dans l'essence est de déposer un film lubrifiant entre le piston et le cylindre et bien entendu le graissage de l'embiellage et de toutes les pièces du moteur en mouvement. 

En absence d’huile ou de l’écrasement du film, entre le cylindre et le piston, il y a un point où plusieurs points de friction, ce qui entraîne une élévation de la température et la fusion de l'aluminium est très vite atteinte, ce qui provoque le blocage du moteur.

On trouve parfois lors de l’absence de graissage( cylindre/ piston), interrompu pendant quelques secondes, des traces de points de fusion, sur des pistons qui pourtant n'ont pas serré, preuve d’un rétablissement du film d'huile "juste à temps", prouvant ainsi une insuffisance de graissage pendant quelques secondes. Ce pré-serrage momentané peut provoquer des problèmes au niveau des performances du moteur. Le pré-serrage se voit en général sur le piston, sous les segments. Si vous remarquez que votre piston a été marqué par un pré-serrage, il est préférable d’en rechercher les causes, avant d'avoir un vrai serrage.
Si vous essayez de monter un piston neuf dans un cylindre neuf  à sec, le piston aura beaucoup de mal à se déplacer, par contre, dès qu'il sera couvert d'un peu d'huile, il se déplacera avec facilité.
Une possibilité de serrage est, lorsque le montage de l’ensemble piston/cylindre est trop serré, ou le  jeu à la coupe des segments est trop juste. L'élévation de température peut initier une dilatation des pistons jusqu’à l'écrasement total du film d'huile, les segments quant à eux, se dilateront jusqu'à ce que leur coupure se referme complètement, bloquant ainsi ceux-ci dans le cylindre  et provoquant le même résultat, «  le serrage ».
Il devient donc évident que la lubrification doit retenir la plus grande attention des utilisateurs de moteur de KART  2 temps, ils ont le plus grand intérêt à utiliser une huile de la plus haute qualité avec une très forte résistance aux cisaillements du film à des pressions fort élevées, une excellente capacité de résistance à la chaleur et une parfaite homogénéisation dans le carburant.

 

On peut arriver à identifier le type de serrage en examinant le piston après le serrage. 

L’examen d’un piston après son serrage peut donner des informations très utiles sur les conditions de fonctionnement de votre moteur. Ce document peut donc vous aider comme guide pour les problèmes mécaniques les plus fréquents.

 

LA COULEUR DU DESSUS DU PISTON

 

- Lorsque vous observez que la tête du piston de votre moteur est brun chocolat, c’est que le réglage de votre carburation est idéal.

 

- Le dessus du piston à une tâche noire. En général, le point noir observé sur le dessus du piston est la résultante d’un mélange «  brûlant « . Les raisons de cette tâche est un problème de surchauffe du moteur dû, soit à un problème de refroidissement, ou une carburation trop pauvre. 

 

- Le dessus du piston a une couleur cendre (gris). Cette couleur grise est une réaction thermique du piston qui a commencé à fondre ( réaction thermique sur l’aluminium dégradation en paillettes ). Si, suite à cette observation, aucune action est prise, le risque est de provoquer un trou dans le piston du côté de l’échappement. Les raisons possibles de cette couleur cendre ou du trou dans le piston sont une carburation trop pauvre, l’utilisation d’une bougie trop chaude, un mauvais réglage de l’allumage, une erreur du carburant utilisé (Octane) une prise d’air par les joints spi du vilebrequin ou un problème de refroidissement du moteur. 

 

- Le dessus du piston est endommagé. Vous retrouvez des impacts sur le piston et également sur la culasse. En général, le moteur a aspiré des débris par le carburateur ( si votre boîte d’air n’est pas équipée de filtre ). Ou bien les débris sont des aiguilles cassées, des roulements de la bielle. Il est donc très important de démonter l’ensemble du moteur pour identifier la source de vos débris et de remplacer l’ensemble des roulements.

 

- les jupes de votre piston sont partiellement ou totalement brisées. La cause de ce phénomène en général est un jeu trop important du piston dans le cylindre.


LES DIFFERENTS TYPES DE SERRAGE DU PISTON

 

Serrage à quatre coins :

Ce type de serrage est le plus fréquent dans le monde du KART. On reconnaît ce type de serrage lorsque  le piston a des marques de serrage verticales à quatre points de sa circonférence. Le serrage se produit à ces endroits, car c'est là que le piston est le plus épais. La cause de ce type de serrage est la suite d’une dilatation rapide du piston. Les causes principales de ce serrage sont une carburation trop pauvre, une bougie trop chaude, un problème de refroidissement de votre moteur ou un préchauffage trop rapide.

 

Le serrage Multipoints :

Le piston a beaucoup de marques de serrage verticales sur toute la circonférence. Le serrage du moteur se fait peu de temps après sa mise en service ( temps de l’expansion thermique du piston). La cause d’un tel serrage est la suite d’une taille de piston trop importante par rapport à celle du cylindre. Le jeu minimum à utiliser entre le piston et le cylindre doit être de 8 à 9/100 iéme de mm.

 

Le serrage du côté de l’admission :

Le piston a des marques de serrage sur le côté de l'admission. L’une des  causes d’un tel serrage est la perte de lubrification où un passage d’eau dans votre boîte à air, ce qui a lavé le film lubrifiant sur le cylindre.

 

 

Le serrage du côté de l'échappement :

Le piston est fortement marqué du côté de l’échappement et faiblement marqué sur le côté opposé. La raison d’un tel serrage est un mauvais réglage de votre vis de haut régime. Dans des conditions de mélange trop pauvre les gaz d'échappement sont si chauds qu'ils brûlent le film d'huile entre piston et chemise.

 

 

Le Serrage après détonations du moteur :
Si vous avez des problèmes de réglage de votre moteur de KART et, que celui-ci produit des détonations importantes, le phénomène de détonation produit énormément de chaleur en très peu de temps et peut  donc provoquer le serrage de votre moteur. Lorsque l’on observe le piston après un tel phénomène, celui- ci ressemble énormément  à un serrage quatre coins. La détonation peut également abîmer la culasse de votre moteur. Les causes possibles d’un tel serrage sont, soit,  trop d’avance à l’allumage sur votre moteur, trop de compression ou un  carburant avec un taux d’octane trop bas.